Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc rencontre des délégués lors de la cérémonie commémorant le cinquantenaire de l’Académie de la police populaire. Photo : VNA

L’Académie de la police populaire devrait s’efforcer de devenir un centre de formation policière prestigieux et réformateur de la région et du monde, a-t-il déclaré en présence de l’ancien membre du Bureau politique et ancien membre permanent du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Lê Hông Anh, et le membre du Bureau politique et ministre de la Sécurité publique, Tô Lâm.

Le chef du gouvernement a évoqué les difficultés et défis qui se posent durant la période actuelle et qui demandent à la Police populaire de se renforcer, d’améliorer ses qualités, de rester une force d’ossature dans la défense de la sécurité politique, le maintien de l’ordre et de la paix sociaux.

Dans cet esprit, il a recommandé à l’Académie de la police populaire de renouveler son programme d’enseignement, d’élever sa qualité de formation universitaire et post-universitaire, d’attacher de l’importance à l’enseignement de langues étrangères et de droit international, de renforcer sa coopération internationale.

Après 50 ans de lutte, d’édification et de maturité, l’Académie de la police populaire compte plus de 1.300 cadres et près de 19.000 étudiants. Elle a formé et est en train de former plus de 150.000 officiers, sous-officiers, en majorité de niveaux universitaire et post-universitaire.

Au nom du Parti et de l’Etat vietnamiens, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a remis le titre de "Héros des forces armées populaires" à l’Académie de la police populaire. L’établissement s’est également vu remettre l’Ordre du travail de première classe du Laos à cette occasion. 


CPV/VNA