Photo : Thông Nhât/VNA/CVN



À ce jour, aucun cas d’infection au nCoV n’a été signalé dans la province de Thua Thiên-Huê.

Plus tôt le 2 février, un exercice sur la prévention de l’épidémie du nouveau coronavirus a eu lieu à l’Hôpital central de Huê, dans le district de Phong Diên.

Le chef du gouvernement a signé le 1er février une décision déclarant la maladie causée par le nCoV une épidémie au Vietnam. Le pays a jusqu’à présent enregistré 13 cas testés positifs au nouveau coronavirus.

L’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie a cultivé et isolé avec succès les souches du nouveau coronavirus en laboratoire. Cela facilitera le dépistage rapide des infections au nCoV et des cas suspects, a fait savoir le vice-ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long.

Le Vietnam est ainsi capable de tester des milliers d’échantillons par jour lorsque cela est nécessaire, a-t-il déclaré, notant que ce sera également une condition préalable pour développer un vaccin contre le virus à l’avenir.

Actuellement, le Vietnam compte plus de 1.000 personnes rentrant de Chine et près de 500 autres qui étaient en contact étroit avec des personnes infectées par le nouveau coronavirus sont isolées et surveillées dans l’attente des résultats des tests. 
 

CPV/VNA