Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s’exprime lors de la cérémonie de lancement du Programme de santé du Vietnam, le 27 février à Hanoi. Photo : VNA 

Adressant ses meilleurs vœux au personnel de la branche de la santé à l’occasion du 64e anniversaire de la Journée des médecins vietnamiens, il a souligné que la santé est le capital le plus précieux de chaque habitant comme de la société entière.

La protection, les soins et l’amélioration de la santé doivent être la responsabilité de chaque personne, de chaque famille et du système politique, a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a estimé que la cause de la protection et des soins de la santé des personnes a sans cesse progresé et obtenu des résultats concrets, mais le pays doit aussi relever de nombreux défis.

Il a évoqué ainsi le revers du processus d’industrialisation et de la mondialisation, le vieillissement de la population, le changement climatique, ainsi que les risques de maladies liées au mode de vie, alors que la prévention des facteurs pathogènes, la détection précoce de maladies, la gestion des soins et traitements médicaux au niveau local laissent encore à désirer.

Afin de mettre en œuvre le programme de santé du Vietnam, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé de se concentrer sur la mise en œuvre de tâches clés, en premier lieu l’élévation de la prise de conscience et du sens de responsabilité du système politique et de la population en matière de soins de la santé.

De concert avec un bon travail de médecine préventive, de prévention et de lutte contre les épidémies, il est nécessaire de fournir des services de soins de santé primaires à la population, en particulier par les établissements au niveau local, a-t-il encore indiqué.

Le programme de santé du Vietnam a été approuvé par le Premier ministre par la décision N°1092/QD-TTg datée le 2 septembre 2018. Il prévoit des tâches et solutions pour mettre en œuvre 28 indices fixés pour 11 groupes, y compris régime alimentaire équilibré, activité physique, détection précoce et gestion des maladies non transmissibles, soins et gestion de la santé des citoyens.

CPV/VNA