Panorama de la conférence de la Banque d’Etat du Vietnam (BEV). Photo : VNA

Le chef du gouvernement a salué les contributions importantes de la banque d’état à l’économie, à la stabilisation de la monnaie nationale, à la consolidation de la confiance du peuple et de l’entreprise et à la réserve nationale en devises étrangères qui s’élève actuellement à 53 milliards de dollars.

Pour 2018, il a demandé à la banque d’état de continuer à stabiliser le dong, de maintenir la hausse de l’indice des prix à la consommation à moins de 4% et un taux d’intérêt raisonnable.

Nguyên Xuân Phuc a également recommandé  d’améliorer les conditions des crédits, d’accorder des financements aux filières de production et d’exportation et aux petites et moyennes entreprises et de contrôler les crédits à haut risque.

Il faut de créer des conditions favorables aux organismes de crédit en bonne santé de consolider et rehausser leur compétence et efficacité d'opération pour que le Vietnam ait des banques d'envergure régionale.

Il a également demandé à la Banque d’état de stabiliser le marché des changes, d’augmenter les réserves en devises étrangères, de réorganiser les organismes de crédit, de simplifier les formalités administratives en faveur de la population et des entreprises.

Le travail de gestion des cadres, l'application des services bancaires modernes selon la tendance de nouvel développement de la révolution technologique 4.0, l'assurance de la sécurité et de la sûreté pour limiter des risques... sont aussi les tâches importantes de la BEV.


CPV/VNA