Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors de la visioconférence du gouvernement avec les localités. Photo: VNA


S’exprimant lors de la visioconférence du gouvernement avec les localités tenue jeudi 2 juillet, le chef du gouvernement a estimé qu’au cours de plus de deux derniers mois, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la communauté grâce aux mesures efficaces déployées par le Vietnam.

Il a également insisté de nombreux points positifs importants tels que: la stabilité macroéconomique maintenue, le secteur agricole qui s'est développé de manière stable et a été la pierre angulaire de l'économie en ces  circonstances difficiles.

La demande des consommateurs domestiques et le tourisme intérieur se sont progressivement redressés. La vie des gens est garantie, la sécurité politique et l'ordre social sont maintenus.

Les investissements nationaux et étrangers ont augmenté en juin. Le pays compte plus de 62.000 entreprises nouvellement créées.

Cependant, le COVID-19 a impacté fortement l'économie nationale, son PIB n'ayant augmenté que de 0,36% au deuxième trimestre, le plus bas niveau depuis 30 ans, et de 1,81% au premier semestre.

Dans le contexte actuel, la tâche de relancer le développement économique devient plus urgente que jamais, a-t-il dit.

Le dirigeant vietnamien a indiqué les trois facteurs importants en faveur de la croissance du Vietnam tels que l’investissement, les exportations et la consommation, tout en exhortant à trouver des solutions pour les promouvoir, en vue d’atteindre l’objectif de croissance le plus élevé pour le développement national.

Il s’est également déclaré préoccupé du fait que le décaissement du capital d'investissement public ne répond pas aux exigences et que celui de l’APD est très faible.

Une fois que les 700.000 milliards de dôngs (30 milliards de dollars) seront décaissés, cette somme devrait aider la relance à court terme, puis à la croissance au 2e semestre et début 2021, a-t-il dit.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté le ministère du Plan et de l’Investissement et les localités à proposer des solutions concrètes pour décaisser cette somme.

Il a demandé aux participants de discuter de mesures pour trouver de nouveaux débouchés, promouvoir la consommation domestique, perfectionner le système juridique, simplifier les procédures administratives.

Des mesures pour le développement de nouveaux secteurs économiques comme économie nocturne, économie numérique, etc. ont aussi été au menu de cette conférence virtuelle./.

CPV/VNA