Le président Trân Dai Quang lors d'une séance de travail avec l’Audit d’Etat, le 13 avril à Hanoi. Photo : VNA

Les activités de l’Audit doivent fournir à temps les informations utiles aux gestionnaires et aux décideurs de politiques, donner une alerte précoce sur les questions de politique d'exercice financier, de dépenses et de recettes du budget d’Etat, de dettes publiques, de restructuration des entreprises et des organismes financiers, de crédit et bancaires… au profit des organes de gestion publique, a souligné le chef de l’Etat vietnamien.

Ce dernier a également engagé l’Audit d’Etat à être actif dans ses tâches consultatives et d’état-major auprès du Parti et de l’Etat sur des projets d’achat et d’investissement, ainsi que les prévisions du budget d’Etat annuel, coopérer étroitement avec les ministères, les organes centraux et les localités dans les activités d’audit, afin de contribuer notablement à l’œuvre du Renouveau et d’édification nationale.

M. Trân Dai Quang a confié à l’Audit d’Etat la tâche de conseiller et d'être l’état-major du Président, du Premier ministre, des ministères et des secteurs pour pouvoir gérer et utiliser efficacement les sources de capitaux étrangers.

Il a aussi incité l’Audit d’Etat à se renforcer, à améliorer les compétences des auditeurs et la qualité de leur travail, d'élargir sa coopération internationale, d'organiser avec succès la 14e Assemblée de l'Organisation asiatique des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ASOSAI) en septembre 2018, ainsi qu'à attacher de l’importance aux tâches d’édification du Parti.

Cette année, le secteur s’efforce de mener à bien huit tâches de son Plan stratégique de développement pour la période 2015-2017, dont le perfectionnement des textes d'application de la loi sur l’Audit d’Etat de 2015.

CPV/VNA