Le  Premier ministre Nguyen Xuan Phuc s'exprime lors du forum «Le secteur industriel de traitement et d’exportation du bois, des produits forestiers en 2018, leçons d’expériences, solutions pour créer une percée en 2019». Photo: Baotintuc

Pour l’heure, les produits en bois du Vietnam représentent seulement 6% des parts du marché mondial. Ainsi, il faut avoir une stratégie de développer ces parts de marché pour faire le Vietnam d’un centre de traitement et d’exportation du bois vers 2030.

Pour atteindre l’objectif mentionné, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyen Xuan Cuong a fait savoir que son secteur devrait mettre en œuvre efficacement de la Loi de sylviculture; élaborer un système de textes guidant les mécanismes, politiques dans la réalisation des engagements internationaux nouveaux comme l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP), l'Accord de partenariat volontaire sur l'application des réglementations forestières, la gouvernance et le commerce (VPA/FLEGT) pour appuyer le développement stable de l’industrie de traitement du bois et des produits forestiers.

Le secteur agricole doit garantir la fourniture d’environ 37,5 millions de mètres cubes du bois de matières premières pour l’industrie de traitement du bois ; poursuivre d’augmenter le rendement et améliorer la qualité des forêts plantées.

Lors de ce forum, Nguyen Ton Quyen, vice-président de l’Association vietnamienne du bois et des produits forestiers (VIFORES), a partagé que le Vietnam peut élargir ses exportations du bois vers les marché des pays de membre du CPTPP, de l’UE et autres pays.

A cette occasion, la directrice de la SARL Thuong Nguyen, Duong Thi Tu Trinh a demandé que les organes compétents doivent avoir des mécanismes pour encourager le secteur des machines de traitement du bois à développer de manière parallèle avec celui de production du bois pour orienter vers un développement durable. En plus, ces organes doivent favoriser des conditions en termes de fonds, de taxes pour faciliter les entreprises à acheter des technologies des pays avancés comme l’Allemagne, l’Italie, le Japon.

L’an dernier, les exportations du bois et des produits forestiers ont rapporté 9,38 milliards de dollars au pays, représentant plus de 23% du chiffre d’affaires à l’export du secteur agricole.

L’exportation du bois et des produits sylvicoles est élargie à plus de 120 pays et territoires dans le monde, ce qui fait le Vietnam du 5e exportateur du monde, du 2e de l’Asie et du 1er de l’Asie du Sud-Est en la matière.


CPV/VNA