La capitale de Hanoï. Photo d'illustration: Chinhphu.vn

Question :Que pense le Premier ministre du choix de Hanoï pour accueillir le 2e Sommet Etats-Unis - République populaire démocratique de Corée (RPDC)?

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc: La sélection de Hanoï témoigne clairement du rôle et de la position grandissants du Vietnam dans la région et du monde.

Cet évènement contribuera à la réalisation de la devise "Le Vietnam est un membre actif et responsable de la communauté internationale", déployée par notre Parti depuis le XIe congrès du Parti (2011). Il est de la responsabilité du Vietnam de participer activement à la recherche de solutions aux problèmes majeurs de la région et du monde, pour instaurer la paix, la stabilité et le développement.

Depuis son adhésion aux Nations Unies en 1977, le Vietnam a été membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2008-2009 et est désormais le seul candidat du groupe Asie-Pacifique pour la période 2020-2021. Dans la région, le Vietnam est un membre important de l'ASEAN, une économie en forte croissance et un partenaire diplomatique majeur pour de nombreux pays du monde.

Fort de son expérience dans l'organisation de sommets de grande envergure tels que l'APEC 2017 et le WEF ASEAN 2018, le Vietnam s'efforcera d'organiser avec succès ce 2e Sommet Etats-Unis - République populaire démocratique de Corée (RPDC).

À travers ce sommet, on espère que le Vietnam deviendra un "pont" pour le processus de résolution des problèmes nucléaires dans la péninsule coréenne.

Dans les temps à venir, en tant que Président de l'ASEAN en 2020 et candidat au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies (mandat 2020-2021), le Vietnam estime qu'il contribuera de manière plus positive à la paix en péninsule Coréenne, et à la paix, au développement durable dans le monde.

Je suis convaincu que, tout en restant un membre responsable, dévoué de la communauté internationale, le Vietnam deviendra une adresse fiable pour la résolution de nombreux problèmes internationaux, l’organisation de grandes conférences internationales régionales et internationales dans le futur.

Merci M. le Premier ministre pour cette entrevue !

CPV