Le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong préside la réunion de la permanence du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la corruption, lundi 17 avril à Hanoi. Photo: noichinh.vn

La permanence du Comité national de pilotage a discuté et donné des opinions sur les résultats et difficultés dans l’enquête, la poursuite en justice et le jugement des affaires, et approuvé le plan d’accomplir des enquêtes, de poursuivre en justice et de juger 12 affaires. Elle a également débattu et donné des avis sur le plan de contrôle et de supervision sur l’inspection, l’enquête, la poursuite en justice et le jugement des affaires de corruption et économiques importantes dans certaines localités.

La permanence du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la corruption a hautement apprécié que le Comité du Parti pour la Police, la Délégation du Parti du Parquet populaire suprême et celle de la Cour populaire suprême avaient étroitement collaboré avec la Commission centrale des Affaires intérieures du Parti communiste du Vietnam pour demander aux organes compétents d’accélérer le travail d’enquête et poursuite en justice des affaires de corruption et économiques importantes, notamment de juger en première instance 3 affaires avec des peines sèvres dont deux peines de mort, une à perpétuité.

Les organes compétents ont enquêté et poursuivi en justice 11 inculpés pour « détournement de biens » et «actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences» à PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC), fait des efforts dans l’enquête et le règlement de la 2e phase de l’affaire de Pham Cong Danh (affaire de la Vietnam Construction Bank - VNCB) et celle de l’ex-président d’OceanBank Ha Van Tham.

La permanence du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la corruption a demandé aux services compétents de continuer d’accélérer l’enquête et la poursuite en justice des affaires économiques et de corruption, ainsi que de juger en première instance les affaires de Ha Van Tham et de ses complices (première phase),  de Huynh Thi Huyen Nhu et de ses complices, et de Nguyen Viet Hoang et de ses complices. Il faut également élargir l’enquête sur l’affaire de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC), rechercher et extrader Trinh Xuan Thanh au Vietnam.

L’ancien président du conseil d’administration d’OceanBank, Hà Van Tham, à la barre, le 27 février à Hanoï.

La permanence du Comité national de pilotage a approuvé le plan concernant l’enquête, la poursuivre en justice et le jugement de 12 affaires en 2017. Il s’agit, entre autres, des affaires «actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences, infractions aux règlements sur le prêt dans les organisations de crédit » à la Vietnam Construction Bank (VNCB), à la Banque commerciale par actions de Sai Gon Thuong Tin (Sacombank), à la TPBank et à la BIDV ; de l’affaire « manque de responsabilité causant de graves conséquences" à la Banque d’Etat du Vietnam.

La permanence du comité a décidé de la création de huit missions de travail pour examiner et superviser le règlement des affaires de corruption économiques importantes survenues dans 20 provinces.

En conclusion, le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong, président du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la corruption, a souligné la nécessité de réaliser les missions fixées. Il a tenu en haute estime les efforts des membres du comité dans la mise en œuvre de leurs tâches.

Cependant, selon le leader du PCV, il reste encore un bon nombre d'affaires à être résolues. Il y a des entraves dans la détermination des violations, des différences dans les modalités de règlement des affaires entre les organes compétents et une inefficacité dans la collaboration entre les organes concernés. Il est indispensable de garantir la direction clairvoyante du Parti et du comité, dans le respect de la loi, et avec objectivité, dévouement et transparence, a-t-il souligné. Tous les organes doivent être unanimes, se respecter et s'écouter. Il a aussi insisté sur le règlement jusqu'à leur terme des affaires de corruption.

La permanence du comité a confié à Truong Hoa Binh, vice-Premier ministre permanent, vice-président du comité, la mission de superviser et diriger directement le règlement des affaires de corruption importantes. 

CPV/VNA