Un homme a ouvert le feu, mardi soir, dans le centre ville de Strasbourg. Photo: AFP/VNA

Après avoir reçu des informations sur l'attaque, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a demandé à l’ambassade du Vietnam en France de contacter les autorités locales compétentes pour obtenir des informations selon lesquelles, il y a deux décès et 13 blessés mais personne n’est citoyen vietnamien.

Lors d'un échange avec des représentants de l'ambassade vietnamienne en France, la police et l'unité de gestion des crises de France ont confirmé qu'elles fourniront rapidement les informations concernant les citoyens vietnamiens.

Le ministre français de l'Intérieur a annoncé qu’après cette attaque, le gouvernement avait porté le niveau du plan Vigipirate à "urgence attentat". Cette mesure comprend "la mise en place de contrôles renforcés aux frontières, et des contrôles renforcés sur l'ensemble des marchés de Noël en France pour éviter le risque de mimétisme", a-t-il poursuivi. "Il y aura aussi en complément une mobilisation plus forte encore du dispositif sentinelle sur l'ensemble du territoire".

Dans la soirée, le chef de l'État a exprimé sur Twitter la solidarité de la "nation tout entière" après avoir présidé à Beauvau une réunion de crise interministérielle en présence du Premier ministre Edouard Philippe.

Les autorités locales n'exigent pas la fermeture des écoles, des marchés, des centres de loisirs, mais exigent que la population se conforme strictement aux exigences et aux instructions des autorités et des forces compétentes.

Le ministère vietnamien des Affaires étrangères demande à l'ambassade du Vietnam en France de surveiller de près l'incident et de rester en contact avec les autorités locales afin de prendre des mesures rapides pour protéger les citoyens en cas de nécessité.

 Les citoyens vietnamiens peuvent contacter l’ambassade du Vietnam en France au 33-1-44146400 de 9h00 à 18h00,
email: urgent@ambassade-vietnam.fr
 et le Centre de protection des citoyens au 84-981-848484.

CPV/VNA