Intitulé "Au Vietnam, huit merveilles à déguster à Hanoi, temple de la street food", l'article publié récemment par le journal français Le Figaro a conduit ses lecteurs aux adresses culinaires traditionnelles les plus célèbres de la capitale vietnamienne.

L’article a conseillé aux touristes de ne pas aller dans les restaurants haut de gamme qui ont souvent des prix élevés, mais d'explorer les ruelles de la vieille ville, les restaurants de trottoir parfois peu avenants mais qui recèlent des trésors de la cuisine vietnamienne.

Le phở, la soupe de nouilles la plus populaire du Vietnam

Source: thethaovanhoa


Phở est en tête de liste des plats les plus populaires. Même si vous n'êtes pas un fin connaisseur de la gastronomie vietnamienne, vous avez déjà probablement entendu parler du phở, une soupe de nouilles de riz à base de bœuf, ou parfois de poulet, mijoté pendant des heures dans un bouillon d'os à moelle, d'oignons, d'épices et d'herbes aromatiques. Cette spécialité du Nord s'est rapidement étendue au monde. 

Le bún chả, un plat incontournable de Hanoi

Bún chả Hanoi. Source: monngon


Bún chả est également un plat incontournable de Hanoi. Il se compose de porc grillé au charbon de bois (chả) servi dans un bol de légumes, fruits et herbes marinés au vinaigre (carottes, papaye, laitue, coriandre, menthe…), qui ajoutent une note acidulée. Il s'accompagne de vermicelles froids (bún) à tremper dans le bol et peut être agrémenté de nem cua be, des rouleaux frits à base de crabe. 

Le bún riêu cua, une merveilleuse soupe de nouilles au crabe

Le bún riêu cua. Source: beptruongaau


Le bún riêu cua (soupe de nouilles au crabe) est un plat traditionnel servi au petit-déjeuner, composé de vermicelles de riz, de chair de crabe d'eau douce, de morceaux de tofu frits et de tomates. La préparation demande patience et rigueur, selon le Figaro. 

Les bánh cuốn, les crêpes du petit déjeuner

Les bánh cuốn. Source: Asiatravel


Les bánh cuốn sont de fines crêpes de riz farcies à la viande de porc haché et aux champignons noirs. Elles sont cuites à la vapeur et se dégustent en les trempant dans un bol de sauce de poisson. Les touristes peuvent trouver dans les rues de Hanoi de nombreux échoppes où ce met est fabriqué sur place avec finesse. 

Le bánh mì, le sandwich local aux accents français

Le bánh mì. Source: now


Le bánh mì, c'est l'exemple par excellence de la fusion des cuisines française et vietnamienne. À presque tous les coins de rue de la capitale, devant les gares et sur les marchés, les visiteurs peuvent trouver de nombreux stands qui préparent ce sandwich composé d'une baguette de pain croustillante, garnie de légumes aigres-doux en saumure et de viande (porc, poulet, bœuf) ou d’œuf, et d'une bonne dose de coriandre. 

Le chả cá, une spécialité de Hanoï

Le chả cá. Source: foody


Le Figaro a confirmé qu'il est impossible de passer à Hanoi sans goûter le chả cá : des filets de poisson-chat marinés dans du curcuma avant d'être grillés au charbon de bois puis frits à la poêle. Ils se dégustent avec des vermicelles de riz froid, parfumés de coriandre, d'aneth, de ciboulette et de cacahuètes grillées.  Le goût du plat augmentera si les convives peuvent tremper les morceaux de poisson dans de la sauce mam tom, une pâte de crevette fermentée, qui a une saveur caractéristique très forte. 

Le cà phê trúng, du café à l’œuf

Le cà phê trứng. Source: bonjourcafe



Le cà phê trứng (café au jaune d’œuf) est une spécialité locale surprenante inventée par un ancien barman de l'hôtel Sofitel Legend Métropole: le café à l’œuf. En pleine guerre d'Indochine, et alors que le lait venait à manquer, Nguyen Van Giang a eu l'idée de le remplacer par du jaune d’œuf battu avec du sucre, afin de retrouver l'aspect crémeux du cappuccino. Et aujourd'hui, le café à l’œuf est devenu une spécialité dans ce deuxième producteur mondial.

En plus de détailler les spécialités et les adresses des célèbres restaurants de rue, Le Figaro fournit des informations sur un tour culinaire dans les marchés de gros. Les touristes sont accueillis à partir de 4 heures du matin pour visiter le marché aux fleurs de Quang Ba, le marché de gros de produits alimentaires de Long Bien et le marché aux épices de Dong Xuan.

Les visiteurs sont invités à déguster cinq spécialités locales que sont le xôi, le phở, le bun đậu măn tôm, le bun riêu cua et le café à l’œuf. Une nouvelle journée commence avec un ventre bien rempli mais surtout une tête pleine de sensations et d'images.

Les amateurs de cuisine peuvent participer à une session de formation, de sorte qu'à leur retour en France, ils pourront partager leurs expériences culinaires avec leurs proches.

"Une escapade revigorante où vous serez accueillis comme des chefs!", a conclu l’article.

CPV/Le Figaro