Nguyen Van Linh, président du Comité populaire de Bac Giang (photo: VNA)


Dans son discours, Nguyen Van Linh, président du Comité populaire de Bac Giang, a déclaré qu'en 2009, Bac Giang et la province voisine de Bac Ninh, décrite comme le berceau du Quan ho, avaient leur genre de chant folklorique inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Bac Giang, ainsi que 15 autres localités, ont également été nommés dans la liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

Ces 10 dernières années, Bac Giang a attaché de l’importance à la préservation et à la promotion de son patrimoine culturel matériel et immatériel, dont Quan ho et Ca tru, en réalisant sérieusement ses engagements auprès de l’UNESCO, a-t-il souligné.

Grâce aux efforts des autorités locales et de la population, le Quan ho s’est non seulement développé dans le district de Viet Yen, centre de ce patrimoine sur la rive nord de la rivière Cau, mais a également été largement pratiqué dans d'autres lieux. Parmi 18 villages de Quan ho d’origine et cinq clubs, Bac Giang compte 84 clubs comptant près de 1.500 membres.

M. Linh a indiqué qu'en plus d'ouvrir des classes de Quan ho et de Ca tru, d'organiser des symposiums et des expositions et de publier des livres sur les patrimoines, Bac Giang a également encouragé la réhabilitation de reliques et la construction d'installations culturelles au service des spectacles de Quan ho et Ca tru. Les clubs locaux ont également été assistés dans la préservation du patrimoine.

Lors de la manifestation, 16 artisans ont été récompensés par les titres d'Artisan du peuple et d'Artisan émérite. Vingt-sept collectifs et individus ayant des réalisations exceptionnelles en matière de préservation et de promotion de la qualité ont également été honorés.

CPV