L’image du tambour de bronze sur un billet de Formule 1. Source: VNA


Les images du chapeau conique, des estampes populaires de Dong Ho, du tambour de bronze et de fleurs de lotus véhiculeront des messages sur la culture vietnamienne à ceux qui assisteront à la course du Championnat du monde de Formule 1 prévue à Hanoï en avril. Ce  Championnat est l'un des événements sportifs les plus prestigieux de la planète.

Le Vietnam a déjà construit la piste et les neuf tribunes ont été baptisées d’après plusieurs villes vietnamiennes: Thang Long, Hai Phong, Ha Long, Hue Matrix One, Da Nang, Nha Trang, Saigon, Can Tho et Phu Quoc.

Le tracé mesurera 5.607 m et comportera 23 virages qui s’inspireront des circuits des Grands Prix d’Allemagne, de Monaco et du Japon. Couvrant plus de 88 ha, il épousera les contours du complexe sportif national My Dinh (ouest), avec une partie qui sera permanente.

Conçu par les équipes de Hermann Tilke, l’architecte de la Formule 1, et construit sous le parrainage de Vingroup, le tracé répondra aux critères techniques les plus rigoureux, conformément aux normes de la Fédération mondiale de l’automobile. Les travaux devront se terminer en mars 2020.

La Formule 1 est une discipline de sport automobile considérée comme la catégorie reine de ce sport. Elle a pris au fil des ans une dimension mondiale et  est, avec les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football, l’un des événements sportifs les plus médiatisés.

Le Vietnam sera le troisième pays d’Asie du Sud-Est à accueillir une course de F1 de la Fédération mondiale de l’automobile, après la Malaisie et Singapour.

CPV/VNA