Un coin de l’exposition « Connection ». Photo : cinet.vn

Les deux artistes sont Catherine Juilleratet Trân Thanh Thuc qui sont nées dans deux cultures complètement différente smais qui se passionnent toutes les deux pour la peinture sur tissu.

Il est difficile d'imaginer que des petits morceaux de tissu utilisés pour faire une chemise, un pantalon et même une écharpe et qui, sans autre utilisation possible, peuvent devenir des tableaux. Mais ce qui est si incroyable est rendu réel par Trân Thanh Thuc qui profite des tissus pour reproduire l'image d'une fleur ou d'une vieille rue dans une ville du Vietnam, ainsi que des scènes des zones rurales et la vie quotidienne des gens du pays.

Tandis que les œuvres de Juillerat Catherine réfléchissent la vie et la culture à travers les continents qu'elle traverse.

L'exposition durera jusqu’à la fin de janvier 2018.

CPV/NDEL