La représentation du chant « hat xoan ». Photo: Journal SGGP 

La 12e session du Comité intergouvernemental de la Convention 2003 s’est ouverte le 4 décembre, au Centre international des conférences Jeju en République de Corée. La conférence a lieu du 4 au 9 décembre.

Le chant « hat xoan » était devenu, en 2011, un patrimoine à sauvegarder d’urgence, il n’y avait que 13 club « hat xoan ». Aujourd’hui ce chiffre s’élève désormais à 33 clubs, avec un millier de membres.

La promotion du chant « hat xoan » dans les écoles et dans les festivals sont le fruit des efforts des autorités et de la communauté, en réponse aux recommandations de l’UNESCO.

Le projet de protection du patrimoine culturel immatériel du chant « hat xoan » de Phu Tho, approuvé en 2013 par le Premier ministre, est actuellement mis en œuvre grâce au fonds de conservation, à l’élaboration des documents pour l’enseignement et à l’assistance des artisans.

Lors de cette session du Comité, le chant « hat xoan » pourrait devenir le premier patrimoine au monde, qui passerait de la liste des patrimoines à sauvegarder d’urgence, à la liste des patrimoines culturels immatériels de l’humanité.

Le dossier de candidature « L’art du bài choi du Centre du Vietnam » de l’Institut de la Musicologie, en collaboration avec 9 provinces et villes de Quang Binh à Khanh Hoa (au Centre) s’est achevé et a été soumis à l’UNESCO en mars 2016.

Le « bài choi » est une forme artistique populaire combinant le chant folklorique et les jeux traditionnels originaux du Centre.

Lors de cette session, 35 dossiers seront examinés par le jury pour décider de leur ajout à la liste des patrimoines culturels immatériels de l’humanité. Selon les prévisions, les résultats seront rendus publics le 7 décembre.

CPV/VNA