Le Têt Thanh Minh pour les Tày et Nùng à Cao Bang. Photo : http://kinhtedothi.vn/

Cependant, pour les gens issus des ethnies minoritaires Tày et Nùng, le Têt Thanh Minh est l’une des fêtes importantes.

Selon les coutumes des Tày et Nùng, ce jour, toutes les familles Tày et Nùng vont visiter la tombe des ancêtres. Il s’agit d’un jour où les enfants se souviennent des mérites des parents et des ancêtres. Les enfants retournent à leurs terres natales pour rendre visite à la tombe de leurs ancêtres ce jour, où qu’ils vivent.

Des plateaux d’offrande dédiés au culte. Photo : http://kinhtedothi.vn/

Ce jour, à Cao Bang, on voit partout de nombreux gens sur des flancs des collines et montagnes ou des terrains où se regroupent des tombes, comme des jours de fête. Dès le petit matin, de nombreuses familles portent des offrandes préparées la veille comme le poulet, le porc, les poissons frits, des œufs, des fruits, l’alcool, des papiers votifs, notamment des « xôi » (riz gluant) de couleurs rouges et noires, ou riz gluants de 5 couleurs ou 7 couleurs.

Le Têt Thanh Minh est également un jour où de plus nombreux frères, sœurs et cousins se rencontrent, car il s’agit d’une occasion pour que ceux-ci se souviennent de leur origine et de leur lignée de famille.

Des Tày, Nùng vivent dans les communes de Dông Tiên et Tân Phuoc, district de Dông Phu, dans la province de Binh Phuoc (au Centre), gardent toujours des rites de leur ethnie.

Pour les Tày et Nùng dans la province de Cao Bang, le Têt Thanh Minh est devenu des us et coutumes indissociables. Ceux vivant loin de leurs terres natales conservent toujours dans leur mémoire ces us et coutumes, où qu’ils vivent.

Dans la province de Binh Phuoc et Binh Duong ou dans des provinces du Nam Bô orientale, tous les Tày et Nùng pratiquent les rites du Têt Thanh Minh de leurs ethnies à ce jour.

CPV/NDEL