Préparation du "banh dây" le jour du Têt. Photo : BTC

Le point d’orgue de ces activités sera les marchés montagnards durant le nouvel an, présentant la culture des marchés des hautes régions à l’occasion de la nouvelle année, marquant les couleurs culturelles des ethnies des provinces de Diên Biên, Son La, Hà Giang, Cao Bang (au Nord Ouest).

On pourra y trouver des produits spéciaux des ethnies comme des brocatelles, des instruments de musique, des épices, des jeunes pousses de bambou, etc. ainsi que la présentation des métiers artisanaux traditionnels comme le tissage des brocatelles, le tricotage, la fabrication des instruments de musique, etc.

Les visiteurs auront l’occasion de participer aux activités artistiques et aux jeux folkloriques des minorités, et de découvrir des photos sur le paysage, la vie et les gens de la région montagnarde à travers une exposition sur le thème "Les couleurs de la région montagneuse".

Il est à noter que cet art des motifs sur les costumes des Mông vivant dans la commune de Sa Lông, district de Muong Chà, province de Diên Biên, a été reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel national en 2017.

À cela s’ajoute le Têt Khu CùTê, patrimoine culturel immatériel de l’ethnie La Chi, province de Hà Giang (au Nord). Il s’agit de la plus grande fête traditionnelle populaire, ayant une forte pour la communauté des La Chi du district de Xin Mân de la province de Hà Giang.

Il y a également des programmes artistiques au village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, dont les représentations des arts traditionnels du Théâtre Tuông du Vietnam (théâtre classique avec chants et gestes), du chant "hat van" (chant de culte), sorte de représentation originale du culte médiumnique de la Déesse-Mère de trois palais des Vietnamiens, qui a été reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité. 

CPV/VNA