L’ethnie Si La est l'une des ethnies ayant la population la moins nombreuse du Vietnam. Photo: The Straight Times.

The Straight Times a publié des articles sur les 50 choses les plus intéressantes de 10 pays membres de l’ASEAN, dont 5 choses surprises sur le Vietnam.

1. L’ethnie la moins nombreuse de la population du Vietnam
Selon The Straight Times, Si La est une ethnie minoritaire vietnamienne la moins nombreuse du Vietnam. Actuellement, moins de 1.000 Si La vivent principalement dans le district de Muong Tè de la province de Lai Châu et dans le district de Muong Nhe de la province de Diên Biên (au Nord-Ouest). Ils parlent la langue du groupe tibéto-birman.

Selon la coutume traditionnelle des Si La, les hommes ont des dents teintes de couleur rouge et les femmes avec les dents noires. Les costumes des femmes Si La sont assez recherchés, avec le haut décoré par de nombreuses pièces en métal.

2. La Mosquée unique du Nord, dans le centre de la capitale de Hanoi
Située au 12, rue Hàng Luoc (arrondissement de Hoàn Kiêm), Al-Noor Masjid est l’unique mosquée au Nord du pays. Depuis plus de 100 ans, elle est un lieu de prière pour les musulmans vietnamiens et étrangers. Historiquement, des commerçants indiens sont arrivés au Vietnam et ont commencé la construction de cette mosquée en 1885, l’architecture d’Al-Noor est ainsi influencée par le style et la culture indiens.

3. La spécialité d’œufs de calmar
La province de Cà Mau à l’extrême sud du pays est très connue avec une spécialité d’œufs de calmar. Les calmars sont pêchés de nuit. Le matin lendemain, les pêcheurs séparent les œufs des calmars et font séché les calmars au soleil. Les œufs de calmars coûtent très chers car 10 à 12 kg de calmars frais ne donnent qu’1 kilo d’œufs.

4. La piste souterraine
Située dans la baie Vân Phong à 60 kilomètres de Nha Trang (au Centre), l’île de Diêp Son devient une destination attrayante pour de nombreux visiteurs vietnamiens et étrangers. Une des particularités originales de l’île de Diêp Son est sa piste au milieu de l’océan. À différents moments de la journée, la piste sera immergée par la mer (au matin lors de la marée montante), ou réapparaitra dans l’après-midi lors de la marée descendante.

5. Le village où les hommes sont nés pour coudre des «ao dài» (tuniques traditionnelles) pour les femmes
Le village de Trach Xa (district de Ung Hoa, en banlieue de Hanoi) très est connu avec le métier de couture des tuniques traditionnelles. Actuellement, 90% des tailleurs de ce village sont des hommes, conformément aux traditions car le secret professionnel n’est transmis qu’aux hommes.

Selon un tailleur du village, Nguyên Van Nhiên, âgé de 84 ans et ayant 65 ans d’expériences dans la couture des tuniques traditionnelles, auparavant les tailleurs locaux devaient pratiquer leur métier loin de leur village. C’est pour cette raison que seuls les hommes pouvaient devenir des tailleurs, car ils pouvaient supporter le travail pénible et l’éloignement de la famille pendant de longues périodes, a rapporté le journal The Straight Times.

Par ailleurs, les villageois croient également que sous les mains des tailleurs, les «ao dài» seront plus jolies.

CPV/NDEL