Photo: VOV

 

Le directeur du département de la culture, des sports et du tourisme de Bac Ninh, Tran Quang Nam, a déclaré que cette tournée avait pour but de présenter à la communauté vietnamienne d'outre-mer cet art vocal reconnu il y a 10 ans patrimoine culturel immatériel mondial par l'UNESCO.

Il a ajouté que sa province, le berceau du Quan ho, envisage de promouvoir ce chant auprès des Vietnamiens de l'étranger, d'abord en Europe puis sur d'autres continents.

Le conseiller chargé de la culture à l'ambassade du Vietnam en République tchèque, Tran Vinh Bac, a déclaré qu'il espérait que l'Association des vietnamiens en République tchèque veillerait toujours à la préservation de la culture traditionnelle au sein de la diaspora. Partageant cette opinion, le président de l’association, Nguyen Duy Nhien, a déclaré que celle-ci avait interprété du Quan ho lors de la fête des minorités ethniques tenue à Prague plus tôt ce mois-ci.

Le Quan ho est une forme d'art qui combine divers éléments, dont musique, paroles et costumes, et présente la culture des habitants de la région anciennement appelée Kinh Bac, qui couvrait les deux provinces actuelles de Bac Ninh et Bac Giang. Il a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en septembre 2009.

Bac Ninh a investi ces dernières années dans la rénovation ou la construction de lieux culturels en liaison avec la préservation de cet art vocal. Le projet principal est le théâtre folklorique du Quan ho de Bac Ninh. Doté de 90 milliards de dongs, il couvre une superficie de 1,9 ha, sur quatre étages. Son architecture est inspirée des caractéristiques culturelles de Bac Ninh - Kinh Bac avec une maison, un bateau-dragon et un grand chapeau rond.

CPV