Le parc national de Pù Mat. Photo: zing.vn

Le parc national de Pù Mat se trouve sur la côte Est de la cordillère de Truong Son qui sépare le Vietnam et le Laos. Il s’étend sur les districts de Con Cuông, Anh Son et Tuong Duong dans la province de Nghê An. Pù Mat, en langue Thaï, signifie les cols abrupts. Créé en 2002 et reconnu comme réserve biosphérique par l’UNESCO en 2007, le parc dispose d’une superficie forestière naturelle de 194.000 hectares dont une zone tampon de 100.000 hectares. Le sommet de Pù Mat culmine à 1.840 mètres.

Avec plus de 2.400 espèces végétales dont 37 inscrites dans le livre rouge national et 20 dans le livre rouge mondial, Pù Mat est l’une des réserves les plus importantes du Vietnam. Il abrite 240 espèces animales dont certaines sont très rares, comme les éléphants, les tigres, les cerfs aboyeurs, les chevreuils et notamment les saola, ces mammifères herbivores découverts dans la cordillère de Truong Son en 1992. Cao Tiên Trung, chercheur à l’université de Vinh, explique : «La réserve de Pù Mat et les réserves naturelles de Pù Huông et Pù Hoat présentent des écosystèmes uniques au monde.»

Le parc national de Pù Mat abrite aussi des chutes d’eau splendides comme celles de Sao Va à Quê Phong, Kèm à Con Cuông, Tiên et des sources thermales à Tân Ky. On y trouve des grottes incroyables comme celles de Thẳm Bua à Quy Châu. Nguyên Van Vinh, du service provincial du tourisme, précise: «Le parc national de Pù Mat est une destination touristique de premier ordre. Le visiteur pourra s’amuser à escalader, se baigner, faire des balades en sampan, marcher en forêt ou faire du camping. Le retour à la nature est très à la mode. Nous essayons d’exploiter au maximum l’énorme potentiel du parc de Pù Mat.»

Pù Mat est l’une des réserves les plus importantes du Vietnam. Photo: zing.vn

La zone tampon du parc accueille les Thai, les Kho Mu, les O Du et les Dan Lai. Ces minorités ethniques ont conservé leurs traditions et les rencontrer est une expérience inoubliable pour les touristes. Ngô Kim Hông, une Hanoïenne, partage: «Nous avons assisté à la danse des bambous avec les Thai et nous avons bu de l’alcool à la paille. Leurs brocatelles sont magnifiques. Je me suis fait photographier, vêtue d’une robe Thai à côté des chutes d’eau et dans la forêt. Ce seront des souvenirs inoubliables.»

Le parc national de Pù Mat et ses forêts primitives sont un véritable laboratoire à ciel ouvert pour les scientifiques du monde. Il est aussi et surtout un site d’éco-tourisme hors du commun.

CPV/VOV