Photo d'illustration : cafef

En effet, après cette déclaration, 166 entreprises des Philippines ont déposé des demandes d’achat d’un volume total d’un million de tonnes de l’étranger, Vietnam entre autres.

La partie philippine a aussi annoncé que le riz importé des pays de l’Asean serait frappée d’une taxe douanière de 35%, et de 40% et 180% ailleurs. Ainsi, sur ce marché, le riz vietnamien bénéficiera d’une taxe douanière moins élevée que celle d’autres pays et devrait ainsi concurrencer d'autres grands fournisseurs internationaux.

Pour mieux exploiter le marché philippin, assurer la qualité et maintenir un prix plus compétitif devraient être les priorités pour la filière riz du Vietnam.

De janvier à avril, les entreprises du pays ont exporté plus de 2 millions de tonnes de riz, dont 38% aux Philippines. Cela a fait de ce pays le plus grand importateur de riz du Vietnam depuis janvier.

CPV