Photo d'illustration/Congthuong

En septembre, les exportations et importations nationales ont atteint respectivement 21,125 et 19,513 milliards de dollars, ce qui porte le total sur 3 trimestres à respectivement 179,446 (+15%) et 173,143 milliards de dollars (+11%).

L'excédent commercial du pays a atteint 1,992 milliard de dollars en septembre, supérieur de 1,3 milliard par rapport à l'estimation précédente (700 millions), d'où un excédent commercial en 9 mois de 6,324 milliards, un record.

Cinq produits d’exportation ont enregistré une valeur d’au moins 10 milliards de dollars. Les  téléphones et accessoires se classent en tête avec 36,661 milliards de dollars (+16%), suivis par le textile-habillement (22,45 milliards), les ordinateurs, produits électroniques et composants (21,851 milliards), les machines-outils et pièces de rechange (12,14 milliards), les chaussures (11,738 milliards).

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce (MIC), ces 9 derniers mois, les produits vietnamiens ont débarqué dans de nouveaux marchés. À l'exception du marché chilien, les exportations vers les pays signataires d'accords de libre-échange (ALE) ont enregistré une croissance élevée.

La bonne maîtrise de la balance commerciale a contribué à l’augmentation de l’offre de devises et à la réduction des tensions sur les taux de change, à la stabilisation du marché des changes et à l’amélioration de la balance des paiements internationaux.

La croissance des exportations dépassera l'objectif

Selon les prévisions du MIC, au cours des derniers mois de l'année, l'économie mondiale poursuivra sa forte croissance, entraînant une reprise de la demande mondiale. La croissance sera généralement forte dans les économies avancées, bien qu’elle ait ralenti dans bon nombre d’entre elles, notamment dans les pays de la zone euro, au Japon et au Royaume-Uni.

En outre, l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) et l'ALE Vietnam – Union européenne, qui devraient entrer en vigueur en 2019, créent déjà un nouvel attrait pour l’investissement direct étranger. L’investissement intérieur, soutenu par un climat des affaires favorable, une politique monétaire, des taux de change et des taux d’intérêt stables, devrait continuer de s’épanouir.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ces derniers mois n'a pas eu d'incidence négative sur la croissance des exportations vietnamiennes. Certains articles ont même montré de bons résultats en tirant parti des nouvelles possibilités d'exportation. Cependant, à long terme, les tensions dans les relations politiques et commerciales entre les deux principales économies seront des défis majeurs pour l'exportation.

En outre, le protectionnisme est réapparu et est devenu plus évident au cours des premiers mois de 2018. Pour la première fois depuis de nombreuses années, les États-Unis ont à nouveau appliqué des mesures de protection du commerce (machine à laver par exemple). Les droits antidumping sur les crevettes et les poissons tra vietnamiens lors des premiers mois ont été élevés. Cependant, les taxes publiées en septembre dernier sont nettement réduites, inférieures aux données préliminaires, ce qui créera un climat favorable pour les exportateurs.

La croissance des produits manufacturiers devrait continuer d'être le moteur de la croissance des exportations au cours des derniers mois de l'année. En conséquence, les exportations pour l'ensemble de l'année 2018 pourraient afficher une hausse de 10 à 12%, soit plus que les objectifs fixés par l'Assemblée nationale (6- 7%) et le gouvernement (8- 10%), pour se chiffrer à environ 239 milliards de dollars.

CPV