La mise en chantier de l'usine de transformation de lait frais du groupe TH dans la région de Kalouga, en Russie. Photo: QDND

Selon M.Vnukov, l'ALE aura probablement un impact positif sur la coopération vietnamo-russe dans le commerce et l'investissement. Depuis l'entrée en vigueur de l’ALE (octobre 2016), “nous avons observé une croissance régulière de tous les indicateurs économiques bilatéraux”.

Premièrement, les échanges bilatéraux ont augmenté de près de 30% pour atteindre 5,2 milliards de dollars en 2017, plaçant le Vietnam au premier rang des partenaires commerciaux de la Russie au sein de l'ASEAN. Au cours des huit premiers mois de cette année, les échanges bilatéraux ont augmenté de près de 20%. Des chiffres assez impressionnants.

Le secteur de l'investissement a montré également une tendance positive. Parmi les grands projets récents figurent une usine de transformation de lait frais du groupe TH dans la région de Kalouga (à 100 km de Moscou), à la mise en chantier de laquelle a assisté le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong lors de sa visite en Russie début septembre de cette année.

Jusqu'à présent, le Vietnam a investi environ 3 milliards de dollars en Russie, contre 100 millions de dollars il y a 10 ans. "Je pense que le potentiel de coopération dans ce domaine est énorme", a affirmé M.Vnukov.

La Russie souhaite également accroître ses investissements au Vietnam, tout d’abord dans  l’énergie.

Une autre orientation importante pour les deux pays est la mise en œuvre du Protocole intergouvernemental sur l'établissement d'usines automobiles GAZ et KAMAZ au Vietnam. “J'espère que, dans un proche avenir, toutes les procédures seront résolues afin que ces projets puissent être mis en œuvre rapidement”, a souligné l’ambassadeur Konstantin Vnukov.


CPV