Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, préside la vidéoconférence des ministres de l’Economie des pays de l’ASEAN, le 4 juin. Photo: VNA


Cet événement a également vu la participation du secrétaire général du bloc, Lim Jock Hoi. Il a obtenu des résultats importants en approuvant le Plan d’action de Hanoï pour promouvoir la coopération économique de l’ASEAN et la connectivité des chaînes d'approvisionnement dans le contexte d’évolution complexe et imprévisible de la pandémie de COVID-19 dans la région.

Le Plan d'action de Hanoï se base sur la Déclaration commune des ministres de l'Economie de l'ASEAN proposée par le Vietnam et adoptée lors de la réunion restreinte des ministres de l’Economie de l’ASEAN tenue en mars dernier dans la ville de Da Nang (Centre).

Il comprend des mesures concrètes pour relancer l'économie du bloc, telles que le maintien des engagements d'ouverture du marché pour assurer la sécurité alimentaire et améliorer la résilience et la durabilité des chaînes d'approvisionnement régionales.

D’autres mesures sont d'éviter de nouvelles mesures non tarifaires inutiles, de faciliter le commerce existant dans l'ASEAN afin de promouvoir et de soutenir la connectivité des chaînes d'approvisionnement, et de profiter de la technologie et du commerce numérique pour aider les PME et micro-entreprises à poursuivre leurs activités.

Les ministres ont également discuté d’une déclaration commune des conseils consultatifs des affaires, dont le Conseil consultatif des affaires de l'ASEAN (ABAC) représentant le secteur privé sur la réponse à l'épidémie de COVID-19.

L’ASEAN, qui a été fondée en 1967, regroupe le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. Cette année, le Vietnam assume la présidence tournante de l'ASEAN. 

CPV/VNA