Photo d'illustration/Thanhnien


Hoang Minh Chien, directeur adjoint du Département de promotion du commerce du MIC, a souligné que les produits agricoles transformés du Vietnam sont exportés vers 180 pays et territoires, notamment sur des marchés difficiles que sont États-Unis, Japon, Corée du Sud, Europe... Cinquante d’entre eux ont été identifiés comme “marchés traditionnels” avec une croissance des exportations à deux chiffres. Le Vietnam est doté d’une industrie de transformation des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques capable de traiter 120 millions de tonnes/an.

Mais le Vietnam reste un exportateur de produits bruts. Selon les experts économiques, il s’agit d’un potentiel pour attirer les entreprises étrangères à investir et à compléter la chaîne de développement de l'industrie nationale de transformation alimentaire. Ces derniers temps, les entreprises d'IDE ont investi fortement dans ce domaine. Entre janvier et octobre 2019, le secteur manufacturier a attiré le plus grand nombre d'IDE avec 13.872 millions d’USD, dont 9.132 millions dans de nouveaux projets et le reste dans des projets additionnels.

Pour l’apport en capital et l’achat d’actions par des investisseurs étrangers, les IDE versés dans le secteur manufacturier se sont établies à 5.952 millions d’USD. Hong Kong (Chine) arrive en tête, suivi de la Corée du Sud, de la Malaisie...

De nombreuses politiques préférentielles

Depuis le début de cette année, le gouvernement vietnamien a adopté de nombreuses politiques préférentielles pour attirer les investissements dans le traitement des produits agricoles et aquatiques principaux, appliquer les normes internationales dans le processus de production et de traitement, permettant de créer des marques de qualité  et ainsi renforcer la compétitivité des produits nationaux.

En particulier, parmi les incitations générales figurent l’exonération de la taxe à l'importation pour les machines, les véhicules spécialisés, les matériaux qui ne peuvent pas être produits dans le pays, les matières premières pour l’externalisation ou la transformation des produits d’exportation ... Dans le domaine de la transformation des aliments, outre les incitations communes, les entreprises bénéficient d'un taux d'imposition préférentiel de 10% sur les revenus des entreprises investissant dans le traitement et la conservation des produits agricoles.

Les entreprises recevront également un soutien en matière de formation des ressources humaines, de développement des marchés et d’application des sciences et  technologies.

Mme Frauke Schmitz Bauerdick, représentante en chef de l’Agence fédérale allemande de promotion du commerce et de l’investissement au Vietnam, a déclaré que les consommateurs allemands, et européens en général, étaient très friands de produits alimentaires, vêtements et chaussures importés du  Vietnam. Selon elle, les politiques préférentielles appliquées par le gouvernement vietnamien permettront d’accroître la présence des entreprises allemandes au Vietnam dans un avenir proche.

CPV