L'ancienne cité de Hoi An. Photo: Truyenhinhdulich


Alors que la réouverture du tourisme international est encore incertaine, les hôtels et  compagnies aériennes offrent des rabais pour attirer les habitants. Même dans les pays où les taux d'infection sont encore relativement élevés, comme l'Indonésie et Singapour, les gouvernements espèrent toujours rouvrir les hauts lieux touristiques tels que Bali et redémarrer les activités commerciales en Chine et dans d'autres pays.

Dans le Vieux Quartier animé de Hanoï, sur les plages de Da Nang, la concurrence fait rage entre les restaurants et hôtels  pour accueillir les touristes nationaux.

Do Tran Phuong, directeur de Mytravel Vietnam, basé à Hanoï, a déclaré que avec le coût de 2,7 millions de dongs (soit 116 dollars), les touristes locaux bénéficient des billets d'avion et 2 nuits d'hôtel, soit 70% de moins qu'avant la pandémie. "La population nationale de plus de 90 millions de personnes est vraiment un énorme marché potentiel pour nous, surtout dans le contexte où l'épidémie sévit toujours  dans d'autres pays".

En Asie du Sud-Est, le tourisme représente environ 12,1% du PIB et 13,3% des emplois, selon les données du Conseil mondial du voyage et du tourisme publiées en avril 2020- deuxième derrière les Caraïbes sur ces deux indices, mais qui gagne 6 fois plus de revenus. L'année dernière, la croissance du tourisme de 4,6% en Asie du Sud-Est a dépassé la moyenne mondiale de 3,5%.

Au Vietnam, le gouvernement a  envoyé des SMS chaque jour au début du mois de mai pour encourager les habitants à participer à la relance de l'économie. Des promotions intitulées "Les Vietnamiens voyagent au Vietnam"  ont été lancées avec des remises importantes et l'entrée gratuite dans des destinations touristiques, la coordination entre compagnies aériennes, agences de voyage, hôtels et entreprises pour créer des voyages préférentiels.

Des données d'Apple ont montré de nombreux signes d'espoir que les gens voyageront au Vietnam. Le Vietnam se distingue clairement en cette période de reprise du tourisme. Au 2 juin, le Vietnam n'avait que 328 cas confirmés d'infection au COVID-19 et aucun décès.

Mme Nguyen Thu Hang, gestionnaire d’un hôtel 3 étoiles à Hanoï, dont les activités commerciales sont principalement basées sur les touristes étrangers,  se tourne maintenant vers les touristes nationaux.

"Maintenant, nous devons compter sur les touristes locaux et espérons que les choses iront mieux d'ici la fin de l'année, lorsque les gens se sentiront plus à l'aise pour voyager", a déclaré Mme Hang. "Nous prenons également ce temps pour moderniser un peu nos installations afin de nous préparer pour plus de clients plus tard, lorsque le Vietnam rouvrira ses portes aux visiteurs internationaux."/.

CPV