Le CPTPP est une bonne occasion pour les entreprises vietnamiennes d’accélérer les exportations de crevettes vers le Canada. Photo d’illustration.


Selon la Vasep, le Canada est le 6ème marché d'importation de crevettes du Vietnam et représente près de 5% des exportations nationales de crevettes.

En 10 ans (2007-2016), les exportations nationales de crevettes au Canada étaient instables, de 65,5 à 201,5 millions de dollars. Toutefois, de 2016 à 2018, ce chiffre a continué de croître, passant de 122,5 millions de dollars en 2016 à 161,6 millions en 2018. Du 1er janvier au 15 mars 2019, la valeur d’exportation de crevettes vietnamiennes vers ce marché a atteint 23,8 millions de dollars, + 7,5% en glissement annuel.

Ces dernières années, le Canada importé beaucoup de crevettes d’eaux chaudes des pays d’Asie du Sud-Est dans le contexte de diminution de l’approvisionnement en crevettes d’eaux froides. Des rapports récents indiquent que la production de crevettes du Canada diminuera fortement en 2019. Cela peut être considéré comme un facteur favorable pour les exportations de crevettes vietnamiennes vers ce marché.

Selon le World Trade Center (ITC), les importations de crevettes du Canada ont atteint 513,3 millions de dollars en 2018, en baisse de 5% sur un an. Le Vietnam reste le plus gros fournisseur, représentant 30,3% des parts de marché. L'Inde et la Chine se classent respectivement aux deuxième et troisième rangs, avec 26,3% et 16,9%.

En 2018, les importations de crevettes du Canada provenant du Vietnam, de Chine et d'Indonésie ont enregistré une croissance ; alors que celles venues d'Inde, de Thaïlande et d'Équateur ont baissé, notamment -38% pour celles de Thaïlande.

La bonne croissance économique du Canada ces deux dernières années a entraîné une augmentation de la demande de produits importés. Actuellement, le gouvernement canadien a besoin de diversifier ses marchés et de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations en provenance des États-Unis. Le Vietnam est l'un des pays où les entreprises canadiennes souhaitent promouvoir les activités d'import-export.

Pour profiter ces avantages, VASEP recommande aux entreprises de bien étudier le marché, d’accorder une attention particulière aux facteurs  que sont prix, conception et qualité, afin d’améliorer la compétitivité des crevettes vietnamiennes sur le marché canadien.

Phuong Doan