Depuis janvier, près de 767.000 tonnes de café ont été exportées. Photo: Internet.

Ce recul en volume est dû à la chute de la production nationale de 20-30% lors de la récolte 2016-2017, causée par des conditions climatiques défavorables.

Cependant, la forte hausse du cours mondial a contribué pour une grande part à la croissance de la valeur d’exportation. Entre janvier et juin, le prix d’exportation du café était de l’ordre de 2.200 dollars la tonne, soit une hausse de 29% par rapport à la même période de l’année passée.

Pour le 2e semestre, le prix d’exportation aura tendance à reculer, selon les experts. D’abord, le Brésil, premier exportateur mondial de café, va stimuler ses ventes à cause de l’affaiblissement de sa monnaie domestique. Ensuite, le volume de café que les spéculateurs au Vietnam ont acheté reste élevé, environ 300.000 tonnes. Alors que le volume en stock de grands consommateurs comme les Etats-Unis, l’UE et le Japon est encore élevé, entre 1,2 et 1,5 million de tonnes.

CPV