Photo d'illustration : daidoanket.vn

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, ce premier trimestre, les entreprises nationales ont exporté 1,43 million de tonnes de riz pour 593 millions de dollars, -3,5% en volume et -20,2% en valeur en glissement annuel. Cette forte baisse de la valeur est due au recul de 17,8% en un an du prix d’exportation moyen.

Ces exportations concernent principalement riz de moyenne qualité (60% du total), alors que le riz Jasmine et parfumé a représenté 29% du total, le riz gluant 8%, et le riz Japonica 3%.

Selon plusieurs experts, des pays africains qui représentent près d’un tiers du volume de riz d’exportation du Vietnam, et les grands importateurs de riz vietnamien comme Indonésie, Malaisie, Philippines, renforcent leur production en vue de réduire leurs importations, ce qui explique en parti ce recul des exportations nationales.


Structure des catégories de riz d'exportation au 1er trimestre.

Ainsi la Chine - un grand débouché traditionnel du riz vietnamien – a mis en place des politiques plus sévères pour le riz importé sur son sol, notamment en termes de qualité et d’origine. Selon Lê Thanh Hoa, vice-président du Département de transformation et de développement du marché des produits agricoles du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, 2019 pourrait être une année difficile pour les exportations nationales de riz en Chine du fait des nouveaux règlements et exigences vis-à-vis des fournisseurs et de l’ouverture probable d’un  entrepôt de stockage de riz cette année.

Sans compter que d’autres marchés comme les Etats-Unis et certains pays d’Europe ont  toujours des normes très rigoureuses à l’égard des produits importés sur leur sol.

Selon un représentant du ministère de l’Industrie et du Commerce, l’un des défis pour la filière riz nationale est l’absence de vrai label, d’où une baisse de compétitivité par rapport à de grands producteurs mondiaux comme la Thaïlande et l’Inde.

Aussi faudra-t-il accorder la priorité aux investissements dans la transformation pour élever la qualité du riz vietnamien et créer des produits à haute valeur ajoutée.

CPV