Photo: Bizlive

Fitch Ratings vient de déclarer relever la note de défaut émetteur à long terme en devises étrangères (IDR) du Vietnam, de "BB-" à "BB" avec la perspective "stable".

Dans une nouvelle annonce, Fitch a déclaré que l'élaboration de politiques prioritaires pour les activités macroéconomiques du Vietnam s'est améliorée. La croissance du PIB a atteint 6,8% en 2017, plus qu’en 2016 (6,2%), grâce au secteur manufacturier axé sur l'exportation et à la croissance continue du secteur des services.

Fitch prévoit que l'économie vietnamienne devrait progresser de 6,7% cette année, soit l’équivalent de l’objectif fixé par l'Assemblée nationale, grâce à un fort afflux d'IDE, un bon développement du secteur de la production et des dépenses de consommation qui augmentent. En conséquence, le Vietnam restera l'une des économies à la croissance la plus rapide dans la région Asie-Pacifique, et parmi les pays avec la même note "BB".

Toujours selon Fitch, la capacité d'absorption des chocs extérieurs du Vietnam s'est aussi améliorée, via l'augmentation des réserves de change, de 37 milliards de dollars fin 2016 à 49 milliards en 2017, soit l'équivalent de deux mois et demi d'importations, grâce aux entrées de capitaux. Les réserves de change augmenteront à environ 66 milliards de dollars fin 2018, soit 3,1 mois d’importations.

Le gouvernement vietnamien s'est engagé à maintenir la dette publique et à réformer les entreprises publiques. La dette publique est tombée à 61,4% du PIB  fin 2017 contre 63,6% en 2016, et en dessous des 65% du PIB. Une baisse lié au capital issu de l’actionnarisation.  

Fitch a estimé que la dette gouvernementale tombera en-dessous de 50% du PIB d'ici 2019. L'agence prévoit également que le déficit budgétaire réduira à 4,6% en 2018, contre 4,7% en 2017.


Thuy Hanh