La reprise du secteur manufacturier au cours des derniers mois de l'année ne sera pas remarquable en raison de la faible demande mondiale de biens. Photo :TCCT


L'ajustement de la prévision de Fitch Solutions est intervenu après que le Département général des Statistiques a officiellement annoncé que le PIB national avait augmenté de 0,36% lors du deuxième trimestre et de 1,81% au premier semestre.

La croissance du deuxième trimestre a été ralentie en raison du secteur manufacturier qui a fortement baissé à cause de l'impact de COVID-19 et des mesures anti-épidémiques appliquées en avril.

Selon les analystes, la reprise du secteur manufacturier du Vietnam au second semestre  ne serait pas forte en raison de la faible demande mondiale de biens et du ralentissement économique mondial. Le contrôle strict de la frontière (le Vietnam n'est ouvert qu'aux experts, aux travailleurs qualifiés et aux investisseurs, n'accueillant pas encore les visiteurs internationaux) continuera de nuire aux industries des services, en particulier la vente au détail,  l'hôtellerie-restauration et les transports.

Ce qui fait croire à Fitch Solutions qu'une  reprise du secteur manufacturier se profile, c'est l'Accord de libre-échange UE - Vietnam (EVFTA) qui entrera en vigueur en août. L'accord stimulera les activités de fabrication et de transformation destinées à l'exportation. En outre, ce secteur bénéficiera de la vague de délocalisation des usines de production des investisseurs étrangers de Chine et d'autres pays de la région vers le Vietnam.

Le secteur des services, après une baisse de 1,8% au deuxième,  se redressera progressivement au cours des derniers mois de l'année. Quant au tourisme, qui représente 9,2% du PIB, les experts de Fitch Solutions craignent que la fermeture de la frontière pour les touristes internationaux à cause de l'épidémie de Covid-19 affecte négativement le secteur du tourisme et de l'hôtellerie, la poussant même vers un déclin plus profond.

Heureusement, grâce aux efforts pour contrôler efficacement l'épidémie  et arrêter la propagation dans la communauté, le tourisme intérieur s'est rapidement rétabli ces derniers mois et a quelque peu atténué les dommages.

L'économie du Vietnam, avec une grande ouverture et une intégration profonde, fait toujours face aux risques des fluctuations économiques et géopolitiques mondiales. Fitch Solutions suppose que si l'épidémie est maîtrisée toujours, l'économie vietnamienne sera résiliente, bénéficiera de la restructuration des chaînes d'approvisionnement mondiales et régionales et atteindra la croissance la plus rapide que la région.

Dans un autre scénario, si une 2e vague de COVID-19 apparaît et que de grands partenaires notamment la Chine, les États-Unis et la Corée du Sud souffrent, même si le Vietnam arrête cette vague, l'industrie manufacturière sera inévitablement impactée, car la demande mondiale de biens demeurera faible.

Dans les récentes prévisions de la Banque mondiale, l'économie vietnamienne sera  un «point lumineux» dans la région. La BM prévoit aussi que le Vietnam connaîtra la croissance la plus élevée d'Asie de l'Est et du Pacifique, avec 2,8% en 2020 et 6,8% en 2021.

En Asie de l'Est et dans le Pacifique, le Vietnam est l'un des trois pays qui ont presque complètement maîtrisé l'épidémie, tandis que dans les pays voisins comme l'Indonésie et les Philippines la maladie n'a pas encore atteint son pic.

Certaines économies d'Asie de l'Est - Pacifique sont sur une reprise vigoureuse en raison d'une préparation minutieuse notamment des taux de change flexibles et des politiques budgétaires et monétaires. Cependant, il sera difficile pour le Vietnam et certaines autres économies régionales d'éviter les conséquences des mesures anti-épidémiques, telles que augmentation de la dette et déficit budgétaire plus important./.


CPV