Le fruit du dragon est l’un des fruits exporté vers le Japon. Photo d’illustration/Internet

Le Japon est un marché potentiel, mais ce pays permet seulement les importations vietnamiennes de certains types de fruits frais que sont banane, mangue et fruit du dragon (chair blanche, rouge).

Selon le Département général de douanes, les exportations nationales de fruits et légumes en 5 mois ont atteint 1,4 milliard de dollars, +41,4% en glissement annuel.

La Chine demeure le premier importateur avec 1,06 milliard de dollars, + 51% sur un an. Le marché japonais a également affiché une forte croissance avec 43,395 millions de dollars+56,2%.

D'autres produits agricoles tels que produits aquatiques, noix de cajou, café, exportés vers le Japon, ont connu également une bonne progression avec, respectivement, 473,7 millions de dollars, 10,38 millions et 95,45 millions.

À l'heure actuelle, le Japon est le 4e importateur de fruits et légumes du Vietnam et le 1er de produits aquatiques.

En vue d’encourager le commerce, le gouvernement japonais coopère souvent avec des partenaires  pour renforcer leurs capacités de répondre aux exigences japonaises en termes de normes de qualité. Car le Japon est réputé comme étant un pays ayant des exigences strictes en matière de normes de qualité et de sécurité alimentaire.

CPV