5 milliards de dollars d’exportation prévus en 2020. Photo d'illustration/TCTC


En 2019, les exportations nationales de fruits et légumes ont atteint seulement 3,8 milliards de dollars, en recul de 1% en glissement annuel. Une baisse  due à l'impact de la guerre commerciale américano-chinoise. Dans le même temps, le secteur des fruits et légumes n'a pas profité des opportunités des accords de libre-échange et des lacunes intrinsèques de l'industrie, ce qui fait que les exportations   n’ont pas atteint l'objectif de 4 milliards de dollars.

En 2020, l'Association des producteurs de fruits et légumes du Vietnam prévoit que la valeur des exportations  augmentera fortement, atteignant environ 5 milliards de dollars, et ce grâce  à l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) qui devrait entrer en vigueur cette année. La taxe à l'exportation des légumes et fruits du Vietnam vers l'Europe sera immédiatement réduite à 0%.

Toujours selon l’Association des producteurs de fruits et légumes du Vietnam, en 2019, de nombreux produits ont conquis des marchés exigeants. Plus précisément, la mangue est officiellement devenue le 6e fruit frais du Vietnam exporté vers le marché américain après le litchi, le longane, le ramboutan, la pomme de lait et le fruit du dragon.

Ou le fait qu’en décembre 2019, le Département de protection des végétaux relevant du ministère de l'Agriculture et du Développement rural a reçu une annonce officielle du ministère japonais de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche sur le fait que le litchi vietnamien était autorisé à être exporté directement au Japon, avec le règlement sur la quarantaine des plantes importées. Cela laisse augurer que la filière des fruits et légumes pourrait avoir de nombreuses belles opportunités en 2020.

CPV