De janvier à juillet, 1,46 million de tonnes de riz ont été exportées aux Philippines. Photo: cafef

Il y a quelques mois, le gouvernement philippin a déclaré supprimer entièrement des règlements sur les quotas d’importations de riz. Cela a entraîné une forte hausse de ses importations de riz, dont le riz vietnamien.

La partie philippine a aussi annoncé qu’une taxe douanière de 35% serait imposée sur le riz importé des pays de l’Asean, et de 180% ailleurs.

Ainsi, sur ce marché, le riz vietnamien bénéficie d’une taxe douanière moins élevée que d’autres pays, ce qui explique la hausse spectaculaire des exportations vietnamiennes de riz sur ce marché de janvier à juillet, de 219% en glissement annuel. Durant cette même période, 1,46 million de tonnes ont été exportées, pour 590 millions de dollars, +219% en volume et +172% en valeur sur un an.  

Récemment, le Département philippin de l'agriculture (DA) a déclaré qu'il envisageait la mise en place de mesures non tarifaires, en l’occurrence des règlements sévères en termes sanitaires et phytosanitaires, pour réguler les activités d’importation de riz dans son pays. De plus, le volume de riz en stock des Philippines est à un niveau élevé.

Il est donc probable que la hausse spectaculaire des exportations vietnamiennes de riz sur ce marché constatée ces derniers mois ne se poursuive pas d’ici à la fin de l’année.

CPV