Photo d'illustration : thoibaotaichinh

 

La Thaïlande et l’Indonésie sont demeurées les plus grands fournisseurs, avec 76% du total. Viennent ensuite la Chine, la République et de Corée et le Japon.

Depuis janvier, près de 45.000 véhicules ont été importés pour plus d’un milliard de dollars, soit une forte chute tant en volume qu’en valeur par rapport à la même période de l’an dernier.

Ces 7 premiers mois, les constructeurs implantés dans le pays ont importé pour près de 2 milliards de dollars de composants, -18% en glissement annuel, principalement de République de Corée, du Japon, de Chine, de Thaïlande.

Les ventes des membres de l'Association des constructeurs automobiles du Vietnam (VAMA) pendant cette période ont connu une baisse de 28% en glissement annuel, avec plus de 131.000 véhicules de toutes sortes vendus sur le marché vietnamien.

En raison de l'évolution complexe de l'épidémie de COVID-19, le marché automobile national ne devrait pas encore sortir de cette situation morose au cours des prochains mois. 

CPV