La vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa, prend la parole lors du 3e dialogue public-privé de l’APEC, le 19 mai à Hanoi. Photo : VNA

L’Initiative de l’APEC sur le Réseau d’E-ports modèles de l’Asie-Pacifique a été adoptée lors du 24e Sommet de l’APEC en novembre 2014 à Pékin, en Chine, dans le but de créer un réseau de commerce et de chaînes d’approvisionnement dans l’ensemble de région, liant les deux rives du Pacifique, a indiqué la vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa.

Cette initiative s’est également focalisée sur l’identification des solutions, la création d’un environnement favorable au renforcement de la transparence de la chaîne d’approvisionnement au moyen du système de technologies de l’information et de la communication, a-t-elle fait savoir.

Le 3e dialogue public-privé de l’APEC est destiné à discuter du rôle l’APMEN dans la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation du commerce et le cadre prévisionnel de la 2e phase du Plan cadre de connectivité de la chaîne d’approvisionnement.

Les représentants des économies membres de l’APEC ont convenu lors de cet événement que le renforcement d’échanges d’informations et de partages d’expériences, de consultations politiques jouent un rôle clé dans le processus de coopération politique de la région.

Fondée en 1989, l’APEC regroupe 21 économies membres que sont Australie, Brunei, Canada, Chili, Chine, Hong Kong (Chine), Indonésie, Japon, République de Corée, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pérou, Philippines, Russie, Singapour, Taiwan (Chine), Thaïlande, Etats-Unis et Vietnam.

CPV/VNA