Photo d'illustration/VOV

Cette croissance résulte des forts investissements dans les infrastructures de communication et d'énergie. La production industrielle est stimulée par l'expansion continue des multinationales dans les secteurs à forte demande en ressources humaines, exportation et manufacture.

Lors des huit premiers mois de 2018, les investisseurs étrangers ont apporté une contribution de 24,4 milliards de dollars. L’industrie manufacturière a attiré le plus grand nombre d'IDE avec 10,7 milliards de dollars, représentant 44% du total, suivie par l'immobilier (5,9 milliards) et le commerce de gros et de détail (1,9 milliard).

Cependant, selon l’UOB, les tensions commerciales sino-américaines pourrait avoir un impact direct sur le Vietnam. La croissance vietnamienne cette année pourrait ralentir en raison de l'affaiblissement de la demande des principaux marchés d'exportation tels qu’États-Unis, Europe et Japon. Dans le même temps, des conditions météorologiques défavorables pourraient avoir un impact négatif sur la production agricole et l’exploitation minière.

Selon les prévisions, la Banque d'État du Vietnam continuera de stabiliser le taux de refinancement à 6,25% d'ici la fin de l'année, une politique monétaire qui facilitera encore l'expansion de l'économie. Cela réduira la pression exercée sur le gouvernement et la banque d'État pour qu'ils adoptent davantage de politiques et stimulent la croissance afin d'atteindre un objectif de 6,7%. Par conséquent, la Banque d’Etat peut ignorer la politique de réduction des taux d’intérêt.


Thuy Hanh