Photo d'illustration : vnexpress

C’est ce qu’a annoncé Nguyên Hoang Minh, vice-président de l’antenne de la Banque d’Etat du Vietnam à Hô Chi Minh-Ville.
 
Toujours selon lui, la majorité de ces devises vont dans les affaires et la production, au lieu de l’immobilier, de l’épargne et de la bourse comme auparavant.

Ces dernières années, ces transferts dans la mégapole du Sud ont connu une croissance annuelle moyenne de 8-10%.

CPV