Photo d'illustration : baophapluat.vn

 

Cet événement a été organisé par le Journal "Hai Quan" (Douane), en collaboration avec l'Association des entreprises européennes au Vietnam (EuroCham).

Lors du séminaire, Luu Manh Tuong, directeur général adjoint du Département général des douanes, a affirmé que l’EVFTA favoriserait la promotion du commerce bilatéral, notamment dans le contexte où l'économie mondiale, y compris l'économie du Vietnam, rencontre des difficultés à cause de la pandémie de COVID-19.

L'EVFTA est également l'occasion de promouvoir la réforme administrative, d'améliorer l'environnement d'investissement et la réforme institutionnelle.

Selon Luu Manh Tuong, l’EVFTA permettra d’augmenter le chiffre d’affaires d’exportations du Vietnam vers l’UE de 20% en 2020, de 42,7% en 2025 et de 44,37% en 2030. Sur le plan macroéconomique, cet accord contribuera à accroître le PIB du Vietnam de 2,18% à 3,25% pour la période 2019-2023, de 4,57% à 5,30% entre 2024 et 2028, de 7,07% à 7,72% de 2029 à 2033. Dès l’entrée en vigueur de l’EVFTA, l'UE supprimera immédiatement 71% des droits de douane imposés sur les produits vietnamiens et plus de 99% des lignes tarifaires seront levées après sept ans.

Luu Manh Tuong a également affirmé que le secteur douanier s'engageait à créer les conditions les plus favorables pour les entreprises en cours des procédures de dédouanement. Le secteur a activement mis en œuvre une réforme des procédures administratives, modernisé les douanes, perfectionné la législation douanière, contribuant à améliorer l'environnement des affaires et à renforcer la compétitivité nationale.

Le 8 juin, lors de 9e session de la XIVe législature, l'Assemblée nationale a approuvé une résolution ratifiant cet accord de libre-échange. 

CPV/VNA