Le Japon est devenu l’un des 10 plus grands débouchés de poissons tra du Vietnam. 

Selon la Vasep, les exportations nationales de poissons tra du en avril ont atteint 136,54 millions de dollars, portant la valeur total en 4 mois à 609 millions de dollars, en hausse de 4,2% en glissement annuel. Au cours des 4 premiers mois, le plus grand consommateur de pangasius vietnamiens est demeuré la Chine avec 136,9 millions de dollars, - 3,9% sur un an. Suivent l’Union européenne avec 95 millions de dollars, +39,7%, et les Etats-Unis, 87,15 millions de dollars, -13,8%. 

Le Japon n'avait jamais été classé parmi les 10 plus grands débouchés. Mais ces 4 derniers mois, selon la Vasep, ce pays a figuré au 8e rang des 10 premiers marchés avec une valeur estimée à 11,54 millions de dollars, +61,5% par rapport à la même période en 2018. Ce chiffre est supérieur à celui enregistré dans les marchés prometteurs que sont les Émirats arabes unis, l’Égypte, l’Allemagne ou la Belgique.

Il s’agit là d’un résultat remarquable car les consommateurs japonais n’étaient pas «disposés à» utiliser des produits aquatiques d’élevage mais préféraient importer des produits de la mer. Ce changement montre que les entreprises vietnamiennes découvrent progressivement les "secrets" des goûts de la consommation sur ce marché fastidieux.

En 2011, la valeur des exportations de pangasius sur le marché japonais n’était que de 2,56 millions de dollars, soit 0,14% du total. Un chiffre très modeste. Toutefois, 7-8 ans plus tard (2017-2018), la valeur des exportations de pangasius vietnamien vers le Japon a augmenté de 9 fois et 12 fois respectivement par rapport à 2011.

Avec les accords de libre-échange (ALE) Vietnam - Japon et ASEAN - Japon, un certain nombre de produits aquatiques vietnamiens exportés vers le Japon ont vu les barrières tarifaires supprimées. Et avec l'Accord global et progressiste de partenariat transpacifique (CPTPP), de nombreux produits aquatiques qui n’avaient jamais pas bénéficié d'une suppression des taxes dans ces deux ALE jouiront également d’une taxe de 0% au Japon. En particulier, certains produits (dont les produits à base de pangasius) bénéficieront  de ce taux immédiatement après l'entrée en vigueur de l'accord.

Selon la Vasep, grâce aux accords de libre-échange conclus avec le Japon, les entreprises exportatrices de pangasius vietnamiens auront davantage de possibilités d'accroître leurs exportations sur ce marché prometteur. 

CPV