La mangue est le sixième fruit du Vietnam autorisé à entrer aux Etats-Unis. Photo d’illustration.

Selon Mme Nguyen Thi Hong Thu, directrice de la société d’import-export de fruits Chanh Thu, huit tonnes de mangues de la Coopérative My Xuong (Cao Lanh, province de Dong Thap) seront  exportées le 8 avril aux Etats-Unis par voie aérienne. Il s’agit du premier lot expédié vers le marché américain.

Ce premier lot vise à connaître la demande des consommateurs américains. Si ce produit récolte du succès, la société Chanh Thu y exportera aussi des pamplemousses, a fait savoir Thu.

Selon le directeur de la Coopérative des mangues de Cao Lanh, Vo Viet Hung, tous les produits sont soigneusement sélectionnés et répondent aux normes VietGAP. Les mangues sont garanties non seulement en termes de  qualité, de résidus de pesticides, mais répondent également aux normes de taille.

Actuellement, cette coopérative compte 90 hectares de culture par ses membres et 400 hectares associés à des agriculteurs. Ses produits ont été exportés au Japon, en Australie, en Corée du Sud et en Russie.

Selon le directeur adjoint du service de l'Agriculture et du Développement rural de Dong Thap, Nguyen Phuoc Thien, la province exporte annuellement 93.000 tonnes de mangues et la production augmentera encore si les marchés d'exportation l'exigent.

Chaque année, les États-Unis importent près de 400.000 tonnes de mangues des pays d’Amérique latine dont le Mexique, le Pérou, le Brésil et le Guatemala. Aussi s’agit-il  d’un marché à haut potentiel pour les mangues vietnamiennes.

La mangue est  le cinquième fruit à entrer sur le marché américain après le litchi, le longane, le ramboutan, la pomme de lait, le fruit du dragon. Ainsi, les États-Unis sont devenus le 40ème marché d'exportation des mangues vietnamiennes.

CPV