Le Vietnam compte 154 entreprises de Fintech. Photo d'illustration


Selon une enquête réalisée par l’institut de recherche sur le développement des technologies bancaires de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville (VNUHCM-IBT),  plus de 154 sociétés opèrent actuellement dans le secteur de la technologie financière (Fintech) au Vietnam, dont 37 dans le secteur des paiements, 25 dans le crédit, 22 dans la Blockchain, Crypto & Remittance.

La Fintech au Vietnam se concentre actuellement sur trois services: le paiement, les prêts et la mobilisation de capitaux.

Au Vietnam, près de 70% des entreprises de Fintech sont des start-up avec des capitaux d'investissement venus de pays développés tels que  Japon, États-Unis, Canada, Australie, Angleterre,  Danemark, France... et des pays voisins tels que Chine, Singapour, Malaisie.

Selon la VNUHCM-IBT, les sociétés de Fintech au Vietnam ont tendance à participer au partage des parts de marché des banques traditionnelles alors que le prêts entre pairs, le portefeuille électronique, le paiement par carte pénètrent fortement dans la vie quotidienne. 

"Etant donné que 70% des entreprises de Fintech sont des start-up, la formation de Fintech à grande échelle est assez difficile, même avec des capitaux étrangers. Le développement futur de la Fintech est donc prometteur, mais rencontre également de nombreux défis ", a estimé Hoang Cong Khanh, directeur de la VNUHCM-IBT, recteur de l'Université d'économie et de droit relevant de l’Université nationale de Ho Chi Minh-Ville.

On estime à 10.000 le nombre de sociétés de Fintech dans le monde en concurrence avec les banques dans tous les domaines du paiement, de la mobilisation de capital, des prêts, du négoce de devises ou du conseil en investissement. Les Fintech ont reçu des centaines de milliards de dollars d’investissement ces dernières années.

Avec Fintech, de nombreux modèles et produits financiers numériques sont apparus, tels que  portefeuilles électroniques (Mobile wallet),   transferts d'argent de pair à pair, paiements mobiles (Mobile payment),  banques mobiles (Mobile banking), banques numériques (Digital banking) et  banques blockchain

Dr. Koh Noi Keng, PDG de la Fintech Academy (Singapour), a déclaré que "l'apparition de Fintech était comme un "perturbateur" dans le secteur bancaire, mais à présent, elle est considérée comme une innovation créative et une transformation inévitable."

CPV