Le Vietnam vise 3,6 milliards de dollars d’exportation de fruits et légumes en 2020.

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en 2018, la valeur d’exportation de fruits et  légumes du Vietnam a atteint 3,8 milliards de dollars, en hausse de 47,3% en glissement annuel. Les fruits représentent plus de 80% de la valeur totale. Les principaux fruits exportés sont fruit du dragon avec 1,1 milliard de dollars, suivi par la banane, le ramboutan, le longane, le litchi, la mangue, le mangoustan, le durian.

En 2018, les fruits et légumes vietnamiens ont été exportés vers 13 grands marchés. La Chine est en tête avec 73,1% du total, devant les Etats-Unis, la République de Corée, le Japon, les Pays-Bas, la Malaisie, la Thaïlande, l’Australie ...

Le pays compte actuellement environ 145 établissements de traitement des fruits et légumes, d'une capacité totale de plus de 800.000 tonnes/an. Toutefois, les fruits et légumes transformés sont restreints à la fois en types et en volume.

Selon la FAO, le marché des fruits et légumes représente la plus grande part du groupe mondial des produits frais (59%) et un taux de croissance annuelle de 2,88% sur la période 2016 -2021.

La demande mondiale de fruits et de légumes frais et transformés devrait augmenter. Cela peut être considéré comme une bonne opportunité pour les entreprises de renforcer leurs exportations vers des marchés réputés difficiles tels que le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis ...

Pour atteindre l’objectif de 3,6 milliards de dollars de fruits et de légumes exportés d’ici 2020, selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, il est nécessaire de réorganiser la production et de mettre l’accent sur les marchés à l’export, notamment les grands marchés.

Chaque localité devrait sélectionner un nombre d'arbres fruitiers majeurs, construire des zones de production concentrées, investir dans le développement de la chaîne de valeur associée au développement des infrastructures et de la Nouvelle ruralité.

CPV