Bénéficier de nombreux accords de libre-échange


Selon Grzegorz Rybarski, ces dernières années, l'économie vietnamienne s'est développée de manière impressionnante. L'économie de marché à orientation socialiste a contribué à améliorer l'environnement des affaires grâce à des percées dans la réforme économique. La stabilité macroéconomique joue un rôle très important pour attirer des flux continus d'IDE et promouvoir le développement du pays.

L'économie vietnamienne s'est développée de manière impressionnante. Photo: Vneconomy


Comme de nombreux autres pays, le Vietnam a également été affecté par la pandémie de COVID-19  mais l'économie est restée relativement résistante aux chocs externes. Le Vietnam est bien placé pour bénéficier de nombreux accords de libre-échange, qui élimineront les obstacles au commerce et à l'investissement, et contribueront à améliorer l'environnement des affaires nationale.

Pour la Pologne et d'autres pays européens, l'accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) est l'outil le plus important pour promouvoir la coopération économique.

L'EVFTA est un jalon important dans notre relation solide et efficace, dont nous avons joui au fil des ans. Il s'agit d'un excellent exemple de relation mutuellement bénéfique, fusionnant les domaines de coopération existants et ouvrant de nouvelles perspectives.

La relation entre le Vietnam et la Pologne au cours des 70 dernières années a été très étroite. Le Vietnam est l'un des marchés les plus importants et les plus prometteurs en Asie du Sud-Est. Alors que l'économie polonaise est parmi les plus dynamiques d'Europe. Par conséquent, nous croyons fermement que le commerce bilatéral augmentera fortement par rapport aux 3,2 milliards de dollars de 2019, a déclaré Grzegorz Rybarski.

Selon le conseiller, la communauté vietnamienne de Pologne, qui comprend beaucoup d’Hanoïens diplômés des universités polonaises, a contribué activement aux relations bilatérales, en particulier la coopération scientifique et commerciale.

L'environnement des affaires au Vietnam s'améliore avec l'application des normes mondiales. L'un d'eux est l'indice de compétitivité provinciale (PCI), qui évalue la qualité de l’e-gouvernance des administrations provinciales pour créer un environnement favorable au développement du secteur privé. En 2019, le PCI du Vietnam a atteint 63,25 points, le plus haut depuis 2005, reflétant les efforts de réforme avec des objectifs spécifiques de l'environnement des affaires de la province pour accroître la compétitivité nationale. 

Hanoï est l'une des localités ayant le meilleur environnement commercial du pays ce qui montre l'amélioration du classement annuel de PCI, en particulier des procédures administratives faciles et un système de transport pratique.

L'environnement des affaires doit encore être amélioré

Grzegorz Rybarski, conseiller commercial de l’ambassade de Pologne au Vietnam. Photo: KTDT


Grzegorz Rybarski a déclaré que si l'environnement des affaires au Vietnam s'était nettement amélioré, les investisseurs étrangers s'attendent toujours à des changements plus poussés. L'un des problèmes les plus importants est l'égalité de traitement entre toutes les entreprises et entités économiques au Vietnam, quel que soit leur pays d'origine. Les entreprises qui offrent les mêmes normes de service ou la même qualité de produits devraient être égales dans les procédures d'appel d'offres.

"Nous pensons que la mise en œuvre de l'EVFTA apportera l'égalité aux entreprises étrangères au Vietnam", a ajouté Grzegorz Rybarski.

Toujours selon ce conseiller, la simplification des procédures d'investissement et d’affaires est très importante. Certaines lois ne sont toujours pas claires, causant des incohérences dans les entreprises et les gouvernements.

Une autre recommandation  est  d’améliorer les infrastructures. Le problème le plus important est que le développement des infrastructures doit aller de pair avec la protection de l'environnement. En outre, l'amélioration du niveau de gestion et de la main-d'œuvre est également un facteur majeur. Cela commencera par la formation, les universités polonaises étant disposées à collaborer avec des partenaires vietnamiens./.

CPV