La transformation des pangasius pour l'exportation à la compagnie par actions d'import et d'export de Cân Tho. Photo: VNA

Le secteur de l’aquaculture a également défini, pour les mois restants, l’objectif d’atteindre respectivement 4,65% et 4,69% des taux de croissance du PIB et de la valeur de production, a-t-il annoncé.

En outre, ce secteur redoublera d’efforts pour obtenir le retrait du "carton jaune" de la Commission européenne (CE), une tâche extrêmement importante. Vers la fin d’octobre prochain, le secteur devra traiter les recommandations données par la CE. Au début de novembre prochain, une mission de la CE devrait se rendre au Vietnam pour examiner les résultats des mesures prises par le pays pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

De plus, les filières astacicole et pangasicole doivent également prendre des mesures pour réduire le coût de production, améliorer la qualité pour répondre aux exigences des marchés difficiles et augmenter leurs compétitivités.

Au premier semestre, la valeur de la production a augmenté de 6,5% (plus élevé que le plan annuel fixé de 4,69%). La production totale a atteint 3,79 millions de tonnes, en hausse de 6,2% par rapport à la même période en 2018. Le chiffre d’affaires de l’exportation des produits aquatiques a atteint 4 milliards de dollars, soit 100,7% par rapport à la même période de 2018. 

CPV/VNA