Le géant sud-coréen Sam Sung investit plus de 20 milliards de dollars au Vietnam. Photo: Toquoc

Plus de 30 ans après que le gouvernement vietnamien a mis en œuvre un programme visant à attirer l'investissement étranger (IDE), de nombreuses multinationales ont versé de l'argent au Vietnam.

Le géant sud-coréen Sam Sung investit plus de 20 milliards de dollars dans la fabrication de téléphones mobiles, de moniteurs et autres produits. La moitié de ses produits sont fabriqués au Vietnam. Ses exportations à partir du Vietnam dépassent les 50 milliards de dollars par an, soit près de 25% des exportations du pays. Sam Sung emploie au Vietnam 130.000 travailleurs.

Intel a investi plus d’un milliard de dollars dans une usine d’assemblage et de test de microprocesseur. C'est aujourd'hui la plus grande usine d'Intel au monde ; elle a créé plus de 3.000 emplois.

Un autre géant sud-coréen, LG, a versé plus de 4 milliards de dollars au Vietnam pour produire des appareils ménagers, produits électroniques, cosmétiques ...

GE, quant à lui, a investi des milliards dans l'industrie manufacturière électrique ; Mitsubishi, dans de nombreux projets au Vietnam, notamment la fabrication de composants aéronautiques, l'assemblage automobile, l'agriculture et la transformation des aliments ; Sanofi, l'une des cinq plus grandes sociétés pharmaceutiques au monde, a construit 3 usines et un centre de recherche et développement (R&D); Panasonic exploite actuellement quatre usines de haute technologie et un centre de R&D.

Ces multinationales permettent au Vietnam, en plus de booster son chiffre d’affaires à l’exportation et de créer des centaines de milliers d’emplois, de coopérer avec les principaux fabricants mondiaux.


Thuy Hanh