Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères Bui Thanh Son (au centre) préside la rencontre entre la République de Corée et le Tây Nguyên, le 16 juin à Buôn Ma Thuôt. Photo : VNA
 
La rencontre a réuni le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, le chef adjoint permanent du Comité de pilotage du Tây Nguyên, Diêu Kré, l’ambassadeur de République de Corée au Vietnam, Lee Hyuk, les représentants de 50 entreprises sud-coréennes et de plus de 300 entreprises du Tây Nguyên, et les dirigeants des cinq provinces du Tây Nguyên.

Le chef adjoint permanent du Comité de pilotage du Tây Nguyên, Diêu Kré, a exprimé son désir d’accueillir les entreprises et investisseurs sud-coréens dans cette immense région de terre basaltique à fort potentiel de développement sylvicole et agricole.

Situé sur l’axe transasiatique, Tây Nguyên partage ses frontières avec le Laos et le Cambodge, à l’ouest, et aborde des provinces, des ports maritimes du littoral du Centre et du Nam Bô Oriental. La région joue un rôle stratégique sur le plan de l’économie, de la politique, de la sécurité et de la défense nationale

Les richesses culturelles constituent aussi un atout charme de cette région peuplée de 45 ethnies, avec notamment son espace de la culture des gongs inscrit en 2008 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le Tây Nguyên a réalisé en 2016 un produit intérieur brut (PIB) de plus de 151.039 milliards de dôngs (6,691 milliards de dollars), avec un PIB per capita de 39,56 millions de dôngs (1.752 dollars), soit une hausse respective de 7,47% et 8,57% en glissement annuel.

Entre 2011 et 2015, les provinces du Tây Nguyên ont attiré près de 266.000 milliards de dôngs d’investissement pour le développement, soit une augmentation de 11,33% en moyenne annuelle. L’investissement privé est passé de 53,4% à 69,28%. 

Environ 140 projets d’investissement direct étranger (IDE) ont été lancés pour près de 800 millions de dollars de capitaux. Les autorités régionales se sont fixé un objectif de quelque 230.000 milliards de dôngs d’investissement pour la période 2016-2020.


CPV/VNA