La logistique vietnamienne séduit de nombreux “géants”

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, ces derniers temps, les activités d’investissement, de fusions et acquisitions (M & A) dans les services logistiques ont connu une forte croissance.

Ainsi, début juillet dernier, la compagnie générale maritime du Vietnam (VIMC) et le groupe japonais Suzue ont conclu un accord de joint-venture dans le secteur du transport et de la logistique. Par ailleurs, le groupe Sumitomo vient de coopérer avec la société Suzuyo et un fonds japonais d’investissement public-privé spécialisé en infrastructures, afin d’acquérir pour 40 millions d’USD 10% du capital de la compagnie vietnamienne par actions Gemadept.

Selon un représentant de Sumitomo, le groupe souhaite mettre en place un système logistique reliant les usines aux ports afin de servir l’exportation de produits fabriqués au Vietnam. Parallèlement à l'acquisition d'actions chez Gemadept, Sumitomo développera une application mobile permettant aux conducteurs de conteneurs de pré-enregistrer l'heure de chargement et de déchargement dans les ports et de gérer d'autres documents.

Photo: cafef

Mitsui O.S.K Lines (MOL), un autre géant japonais a également rejoint le “terrain de jeu de la logistique” au Vietnam. Début juillet, MOL s'est rendu dans le port international de Vinh Tan (VTIP) pour envisager de ramener au port les navires de MOL destinés au transport de charbon importé d'Indonésie.

En outre, MOL a également exploré la possibilité de fabriquer des copeaux de bois d’entreprises dans la zone portuaire de Vinh Tan. En juin, MOL et les compagnies vietnamiennes ont établit la joint-venture MVG pour déployer le projet d’entrepôt MVG Dinh Vu.

Classés 2e après le Japon, les investissements sud-coréens dans le secteur vietnamien de la logistique promettent d'ouvrir de nombreuses opportunités. Samsung SDS, filiale du géant Samsung, a collaboré avec la compagnie ALS (Aviation Logistics Joint Stock Company pour fonder la joint-venture ALSDS qui participera aux activités de logistique dans l’aéroport international de Noi Bai (Hanoï). Samsung SDS et Minh Phuong Logistics ont aussi noué des liens pour exploiter les potentiels du marché national du transport routier.

Les M & A augmentent la compétitivité

On dénombre plus de 1.300 entreprises de logistique au Vietnam. Si les entreprises étrangères ne représentant que 2-3% en nombre, elles détiennent de 70 à 80% des parts de marché.

Selon un rapport récent de la Banque mondiale, l'indice de performance logistique du Vietnam s’améliore considérablement, se classant au 39ème rang mondial, et au 3ème rang au sein de l’ASEAN. Le Vietnam bénéficie de meilleures performances de services logistiques que les marchés à revenus comparables.

Avec lefort potentiel de croissance du marché, les M&A dans le secteur de la logistique sont indispensables et constituent un choix raisonnable pour les entreprises étrangères.

Actuellement, le Vietnam a pour politique de mobiliser des capitaux auprès du secteur privé afin d’investir dans les infrastructures en transférant les droits d’exploitation de certaines infrastructures (logistique, aéroports, ports maritimes, etc.), attirant ainsi de nombreux investisseurs avec des transactions pesant parfois  des milliards de dollars.

Le secteur de la logistique devrait représenter 8 à 10% du PIB national d'ici 2025. Selon les prévisions, les entreprises de pays étrangers qui investissent massivement au Vietnam, telles que Japon, Corée du Sud,  Chine, Singapour, France... continueraient d’augmenter les investissements au Vietnam.


CPV