Photo d'illustration: congthuong

Selon des données du Département général des Douanes, lors de ces 3 premiers trimestres, les produits aquatiques exportés au Japon ont dégagé une valeur de 946 millions de dollars (+24,6% sur un an), le café, 165 millions de dollars (+7,8%), les fruits et légumes, 93,3 millions (+66%)….
 
Pour les consommateurs japonais, la qualité et la sécurité alimentaires des produits aquatiques et agricoles fabriqués dans le pays ou importés sont la priorité. Ces derniers temps, à cause de la forte hausse du prix des produits domestiques, ils se sont intéressés de plus près aux produits importés, à prix raisonnables et de bonne qualité. Au Japon, plusieurs supermarchés vendent déjà des produits vietnamiens comme pangasius, poulet, crevettes, mangue, banane, fruits du dragon et d’autres produits surgelés, a fait savoir Ta Duc Minh, conseiller commercial de l’ambassade du Vietnam au Japon.
 
Actuellement, l’organe chargé des relations commerciales du Vietnam au Japon coopère vivement avec de grands supermarchés japonais comme AEON, Bic A, Donkihote, Kohyo ou des localités japonaises comme Ibaraki, Kanagawa, Gunma, Mie pour présenter et promouvoir les produits agricoles et aquatiques du Vietnam sur le marché japonais. 

Lors du Salon international de l'industrie agroalimentaire du Vietnam 2017 (Vietnam Foodexpo 2017), qui se déroulera du 15 au 18 novembre à Hô Chi Minh-Ville, dix-huit entreprises de la préfecture d’Ibaraki participeront. Elles présenteront boissons et produits agroalimentaires, entre autres. Parallèlement à l’exposition, elles participeront également aux programmes de promotion commerciale et de rencontre d’entreprises en vue de chercher des partenaires prometteurs.

Toujours selon l’organe chargé des relations commerciales du Vietnam au Japon, à cette occasion, des représentants de supermarchés du Japon comme BIC A, Kohyo, Mamimart, Daiei... se rendront dans des zones de culture de bananiers à Long An et Dong Nai, des zones d’élevage et de transformation de produits aquatiques à Cân Tho et Quy Nhon en vue de trouver des fournisseurs.

CPV