L'indice de production industrielle retrouve des couleurs. Photo d'illustration/Bourse News


Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, la valeur ajoutée de l'ensemble de l'industrie au cours des 6 premiers mois de 2020 a augmenté de 2,71% en un an (+5,1% au premier trimestre et +0,74% au deuxième trimestre). Le secteur manufacturier a progressé de 4,96% (7,12% au premier trimestre et +3,20% au deuxième trimestre), contribuant ainsi à 1,1 point de pourcentage à la croissance générale de l'ensemble de l'économie.

En particulier, l'indice de production industrielle (IPI) en juin 2020 a augmenté de 10,3% par rapport au mois précédent. En particulier, l'industrie minière a connu un recul de 3,7%; la transformation et la fabrication une hausse de 13%; la production et la distribution d'électricité, +6,5%; l'approvisionnement en eau et le traitement des eaux usées et des déchets solides, +4,4% en un an. Au cours dece s 6 premiers mois, l’IPI a connu une hausse de 2,8%, dont le secteur manufacturier, +4,6%; la production et la distribution d'électricité, +2%.

Toujours selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, malgré les difficultés d'importation de composants en provenance de Chine au début de 2020, grâce à un équilibre raisonnable de la production et des activités commerciales des entreprises, le secteur de l'électronique a encore enregistré une bonne croissance en termes d’IPI et de valeur d'exportation en 6 mois.

En règle générale, l’IPI des secteurs des produits électroniques et de l'optique en juin aaugmenté de 29,3% par rapport au mois précédent et de 21,7% en variation annuelle. En 6 mois, l'indice de production de l'industrie a augmenté de 9,8%. La valeur des exportations d'ordinateurs, produits électroniques et composants a été estimée à 19,28 milliards d’USD (+24,2%); de téléphones portables et accessoires, à 21,5 milliards (-8,4%).

Selon les prévisions, au cours des 6 derniers mois de l'année, l'industrie électronique sera encore fortement affectée par la situation compliquée de la pandémie qui devrait réduire la demande en produits électroniques sur les marchés américain et européen. Plus précisément, les ventes et la production mondiales de Samsung devraient diminuer en raison de l'impact global de l'épidémie sur l'électronique en général. Samsung Vietnam devrait également réduire à environ 45,5 milliards d’USD son objectif d'exportation contre 51,38 milliards en 2019.

Cependant, le contrôle de l’épidémie au Vietnam, très apprécié par la communauté internationale, devrait être un moteur important pour attirer davantage d'investissements étrangers en cette période post-COVID-19, et donc de dynamiser les activités de production et d'exportation de l’industrie./.

Thuy Hanh